Les ouvrages indispensables cet été pour le CRFPA – 2ème partie

Voici la suite de la présentation des ouvrages que je vous ai sélectionné pour les révisions estivales du #CRFPA2017 :

  •  » Précis de Culture Juridique » aux éditions LGDJ/Lextenso
  • Les Lexifiches
  • « Méthodologie des épreuves d’accès au CRFPA » aux éditions LexisNexis

Avec en prime, une tentative de réponse à la question que tout le monde se pose : Faut-il réviser le Grand Oral durant l’été ?

1 – Réviser le #GrandO durant l’été

Je crois que chaque année la même question revient en boucle : faut-il réviser le Grand Oral en même temps que les épreuves d’admissibilités ?

Cette question mérite plusieurs réponses en fonction de votre degré de préparation durant l’année. Sachez d’abord, de manière générale, qu’entre la fin des épreuves d’admissibilités, début septembre, et le début des épreuves d’admissions (le 2 novembre, jour ouvrable), environ 1 mois 1/2 va s’écouler.

1 -Vous avez déjà assisté à des cours de LF

Si vous avez déjà assisté à des cours de libertés fondamentales dans vos IEJ qui vous ont permis de découvrir la matière durant l’année, je ne pense pas qu’il soit forcément nécessaire de se préparer au Grand Oral durant l’été. Concentrez-vous en premier lieu sur vos épreuves d’admissibilités. Vous avez d’autant plus d’avance que certains IEJ proposent également durant l’année des simulations au Grand Oral. Je pense que vous pouvez débuter vos révisions du Grand Oral après les épreuves d’admissibilités.

Pour ceux qui sont en prépa cet été, il vous sera souvent proposé des cours de libertés fondamentales avec des bréviaires dont l’épaisseur peut vite rebuter. Je ne pense pas qu’il soit judicieux d’assister à ces cours. Là je pense que vous aller perdre votre temps. Ce sont des cours filmés que vous pourrez retrouver sur une plateforme e-learning durant toute votre préparation en septembre/octobre.

2 – Vous n’avez jamais assisté à un cours de LF

En revanche, si vous n’avez eu aucun cours de libertés fondamentales durant votre année de préparation au CRFPA, je pense au contraire qu’il peut être intéressant de dégrossir la matière durant l’été. Rappelez-vous que cette année, l’épreuve durera 45 minutes et sera coefficientée 4. Il n’y aura aucune autre épreuve pour se rattraper car les oraux techniques ont été supprimés. Restera uniquement l’épreuve de langue.

Je pense qu’il faut essayer de s’y consacrer 2-3h par semaine. Certainement pas plus. Avec un calendrier de ce type (je prends en référence le précis de Culture juridique de chez LGDJ)  :

  • Semaine du 10 au 16 Juillet : La nationalité, les droits politiques
  • Semaine du 17 au 23 juillet : Droit à la sûreté / Liberté d’aller et venir
  • Semaine du 24 au 30 juillet : Le droit à un procès équitable / La liberté religieuse
  • Semaine du 31 au 6 août : La liberté d’association / Le droit de propriété
  • Semaine du 7 au 13 août : La liberté contractuelle / Le droit au respect de la vie privée
  • Semaine du  14 au 20 août : la liberté d’entreprendre / La liberté du travail
  • Semaine du 21 au 27 août : les droits économiques et sociaux

En se basant sur le précis de chez LGDJ, il y a en moyenne une dizaine de pages par libertés. Ce qui vous fait une vingtaine de page par semaine et vous aurez ainsi relu au moins une fois toute la partie sur les Libertés et les droits fondamentaux. Objectivement, je ne pense pas que ce soit un programme de révision irréalisable pour le Grand Oral. Évidemment, pas de libertés fondamentales la dernière semaine du mois d’août.

Je sais aussi que beaucoup d’enseignants de prépa vous diront de vous consacrer sur les épreuves écrites d’admissibilité qui, si on fait les choses dans l’ordre, sont la porte ouverte au Grand Oral et vous conseilleront de ne réviser le Grand Oral qu’après les épreuves écrites en vous disant que vous aurez largement le temps.

Je pense qu’ils ont à moitié raison. En effet, je pense qu’une variable n’a pas été prise en compte dans leurs discours. Celle de la démotivation qui vous touchera tous après les écrits. C’est humain.

L’année dernière, dès la fin de mes écrits, j’ai décidé de me prendre 3/4 Jours pour décompresser et repartir plus sereinement sur la préparation des oraux (j’avais quand même deux oraux (et l’anglais 😉 ) en plus du grand oral à préparer). On sort le plus souvent épuisé de ces phase d’admissibilité. Et bien je n’ai jamais réussi à vraiment m’y remettre jusqu’aux résultats des écrits. J’avais complètement lâché prise et à mesure que la date des résultats d’admissibilités approchait, je n’y croyais plus. J’étais obnubilé par les potentielles erreurs que j’avais pu faire dans mes copies. Il a fallu attendre mes résultats d’admissibilité pour que je me mette enfin à travailler et à réaliser que les épreuves d’admissions arrivaient dans quelques jours. J’ai perdu 1 mois où je vivotais entre mes cahiers. Cela a été une période très difficile.

Essayer ainsi de profiter de l’émulsion et de la concentration dans laquelle vous êtes pour vos révisions estivales pour commencer à réviser le Grand Oral. Il ne s’agit pas de rentrer dans des révisions « intensives » mais de commencer à s’imprégner de la matière d’autant plus que la nouvelle mouture de l’épreuve du grand oral voit s’adjoindre une appréciation de la culture juridique du candidat.

 

2 – Précis de culture juridique – Grand oral – Collection CRFPA – LGDJ/Lextenso

precis-de-culture-juridique-9782275056272

 

Lextenso a réussit un tour de force : arriver à proposer un ouvrage sur le grand oral à jour de la réforme. Mieux, réussir à délimiter le nouveau programme en incluant une première partie de culture juridique générale.

Car l’arrêté du 17 Octobre 2016 est venu élargir le programme du Grand Oral en intégrant la « culture juridique générale ».

Est-ce vraiment une nouveauté ? Je ne le pense pas. On attend de l’épreuve du Grand Oral que le candidat puisse argumenter avec en support, une bonne culture générale (politique, économique et sociale) et bien sûr une bonne culture juridique.

Le précis des éditions Lextenso a l’avantage de venir préciser ce que l’on peut entendre par « culture juridique général ». Car cette nouveauté a pu déstabiliser les candidats au CRFPA 2017. Qu’entends-t-on par culture juridique générale ? L’étendu de ce nouveau programme peut paraître plus vaste et le risque serait celui d’être confronté à un jury pouvant dévier sur une question de culture générale plutôt que de culture juridique. Si la durée de l’entretien a été augmenté de 15 minutes, ce n’est sans doute pas pour rien et il faut s’attendre à des questions de droit plus précise et plus technique que la simple question  » Qui est le garde des Sceaux actuel ? ».

Le sommaire :

 

 

Le sommaire est découpé en deux parties :

  • Le socle commun d’une culture juridique générale

En reprenant l’avant-propos du précis, il faut voir dans la culture juridique ce qu’il ne nous est pas permis d’oublier en droit. Et je pense que cela résume bien cette première partie du précis.

Dans cette partie, des thèmes classiques appartenant aux socles de connaissances qui doivent être acquises par tout juriste de niveau M1 ou M2 (la fameuse culture juridique générale 😉 ), l’on retrouve les droits patrimoniaux, extra-patrimoniaux, la notion de personne, la hiérarchie des normes, l’histoire du droit.

A côté de ces thèmes classiques, des thèmes que l’on a moins l’habitude de voir être traité comme un chapitre sur la doctrine, le droit à travers la littérature ou encore la question de savoir ce qu’est un juriste ? Autant de sujets qui feraient une excellente base de questions pour le grand oral.

Enfin, cette première partie s’achève sur un thème important, rarement étudié dans les ouvrages du Grand oral : une première approche de la déontologie de l’avocat. L’organisation de la profession d’avocat, les obligations de l’avocat… On reprochera peut être que ce thème n’ait pas été un peu plus explicité.

  • Les libertés et les droits fondamentaux à l’épreuve de la culture juridique.

Plus classiquement, la seconde partie du précis reprend les thèmes indissociables de l’épreuve du Grand Oral : la nationalité, la liberté d’entreprendre, la liberté religieuse..

En résumé : un ouvrage réunissant l’intégralité du  programme du #CRFPA2017. L’avantage viendra du fait que le précis est concis et surtout inédit. Peu d’éditeurs ont pu suivre le rythme du calendrier du « nouveau CRFPA » et produire un ouvrage sur le Grand Oral en si peu de temps et par des contributeurs aussi reconnus (Bernard Beignier, Laurent Pfister, Denis Mazeau..).

J’ai particulièrement apprécié les titres qualifiés et problématisés du précis : « Eglise et Etat, Eglise ou Etat » ;  « la vérité des droits économiques et sociaux »… Cet ouvrage nous amène indéniablement à la réflexion

A n’en pas douter, cet ouvrage viendra éclairer bon nombres d’étudiants un peu perdu sur le programme de révision du Grand Oral et certainement également, les futurs membres des jurys du Grand Oral ! A bon entendeur …

Précis de Culture Juridique – Editions LGDJ – Lextenso – 39€

 

3 – Collection « Lexifiche » – Editions Enrick.B

Dans la longue préparation au CRFPA, arrive un moment où l’étudiant rencontre une difficulté : tout assimiler. Ficher son cours  peut devenir tentant. Personnellement, je vous déconseille, arrivé mi-juillet, de ficher encore vos cours. Certains fichent même leurs polys de prépa. Je peux comprendre que cela rassure et peut aussi aider certains à mémoriser mais je suis convaincu que durant le mois de Juillet et Août, la priorité reste l’entraînement ! Entrainez-vous sur des exercices quitte à les refaire jusqu’à avoir 100% de bonnes réponses. C’est aussi et surtout comme cela que vous mémoriserez votre cours !

Les étudiants qui fichent leurs cours de droit sont nombreux. Ce sont souvent des étudiants dont la mémoire est visuelle. La principale difficulté des étudiants qui fichent est de se perdre souvent dans des détails superflus. La fiche revient alors à la réécriture in extenso de son cours.

Ficher, c’est réussir à conserver les détails importants du cours tout en arrivant à se défaire de la rédaction habituelle  en privilégiant une syntaxe courte et fluide. Le problème de la fiche, c’est son aspect chronophage. Bien ficher prend du temps.

La collection « Lexifiche » a réussi le pari de proposer des fiches thématiques complètes réunissant les meilleurs aspects d’une fiche parfaite : une présentation synthétique. Cette collection conviendra à celles et ceux qui souhaitent se rassurer et avoir à leurs côtés un résumé du cours concis et illustré.

Les fiches « toutes faites » peuvent parfois rebuter les étudiants qui ont peur de ne pas retrouver le plan de leurs cours ou de passer à côté de quelque chose. Qu’ils se rassurent car les Lexifiches sont rédigées par des professionnels du droit, universitaires, avocats, docteur en droit..

Pour avoir feuilleté plusieurs fiches, je peux vous assurer que celles-ci suffisent largement pour l’examen du #CRFPA. Évidemment, elles ne remplacent pas un manuel de droit qui permettra d’approfondir chaque sujet mais elles ont cet avantage : rassurer l’étudiant qui n’aura pas à feuilleter dans un ouvrage de 400 pages pour y trouver l’information générale qu’il souhaite. Et c’est un atout indéniable des révisions du CRFPA: ne pas perdre de temps dans ses recherches.

  • La prise en main :

J’ai d’abord été très surpris lorsque j’ai ouvert pour la première fois ces LexiFiches : Le papier utilisé est de grande qualité, comme satiné et, miracle, les pages restent ouvertes et le livret ne se ferme pas à la première occasion. On peut donc travailler tranquillement les mains libérées !

 

FullSizeRender 8

Cette capture d’écran permet de se rendre compte de l’utilité des LexiFiches : la simplicité de présentation. L’on réussit ainsi à délimiter rapidement et facilement les points importants du cours.

  • une partie définition
  • une partie réforme. La Lexifiche droit des obligations rappelle le droit antérieur et le confronte à la nouvelle réforme
  • un zoom sur certaines problématiques délicates.

 

 

 

 

Je ne sais pas vous, mais je retiens plus facilement lorsqu’il y a de la couleur. Cette utilisation de zones colorées, mettant en avant les points importants du cours a un effet psychologique indéniable : ils restent en mémoire.

De nombreux schémas et tableaux sont disséminés pour des points de cours stratégiques. Enfin, chaque Lexifiche ne fait pas plus de 20-25 pages en moyenne et leur format : 22x16cm.

  • Les « + » des Lexifiches :

L’autre atout de ces Lexifiches : les mind-maps ou encore appelées « carte mentales ».  La mind-map est une méthode de logique pour consigner plus facilement ses idées. La mind-map part d’un noyau central, l’idée centrale du cours et se ramifie en ligne et couleurs pour avoir une représentation visuelle du cours. Je vous en avait déjà parlé il y a quelques semaines sur la page Facebook.

Enfin, un flash-code sur la page de couverture permet de découvrir les évolutions législatives et jurisprudentielles.

On trouve également un petit QUIZ tout à la fin. C’est une bonne idée car l’on peut dans l’instant, valider ses connaissances. Je trouve peut-être un peu dommage qu’il faille là encore, sur certaines fiches,  flacher un code pour y accéder. Une page supplémentaire de QUIZ ne serait pas de trop.

FullSizeRender 9

 

  • La liste des Lexifiches indispensables pour le CRFPA :

Voici la liste des Lexifiches qui peuvent vous servir pour vos révisions du CRFPA :

 

Petit focus sur une des dernières Lexifiches publiées aux éditions Enrick.B, celle de droit des entreprises en difficulté par Marion Heusele et Dimitri Galakhoff. La concision de la fiche sous forme de tableau faisant apparaître les différentes étapes de la procédure collective est un véritable atout ! Et le droit des procédures collectives fait désormais partie intégrante du programme de droit des affaires !

En résumé : un outil indispensable pour les aficionados de la fiche qui apprécient avoir à leur côté un résumé de leur cours disponible à tout moment.

Lexifiche – Editions Enrick.B – 5,95€

 

4 – Méthodologie des épreuves d’accès au CRFPA – Editions LexisNexis

 

methodologie-des-epreuves-d-acces-au-crfpa-9782711028214

Je termine cet article par un ouvrage de pure méthodologie à jour là encore du nouveau programme du CRFPA. Cet ouvrage a été coécrit sous la direction de Daniel Bert, par Joel Andriantsimbazovina, Mikaël Benillouche, Thibault Gisclard et Amandine Sarfati.

C’est sans conteste la bible de la méthodologie du CRFPA nouveau !

L’ouvrage débute par une présentation générale des épreuves d’accès au CRFPA non dénuée d’intérêts. On y trouve l’intégralité de l’arrêté du 17 octobre 2016, le tableau récapitulatif des épreuves, les taux de réussite dans les IEJ en 2016 dont on a hâte de comparer avec le cru 2017, une série de comptes Twitter institutionnels, l’utilisation du Code (rappel bien utile)

L’ouvrage poursuite par la méthodologie des épreuves d’admissibilité :

Des conseils généraux sur le style, la syntaxe, les fautes fréquemment commises.

On retrouve successivement les méthodologies de :

  • la note de synthèse :

Avec ses 10 commandements :  » Tous les documents tu citeras, Ton appréciation personnelle tu ne donneras point, des phrases courtes tu rédigeras… »

Des conseils pertinents : J’en cite un que l’on m’avait également transmis l’année dernière lors de ma préparation : toujours avoir en tête le titre de la note de synthèse.

Enfin un exercice de Note de synthèse est proposé avec sa correction.

  • Le cas pratique :

La construction des syllogismes juridiques. L’ouvrage nous propose un cas pratique en droit des obligations et un cas pratique en droit pénal. On reste un peu frustré notamment si l’on a pris une autre matière que le droit pénal. Il aurait sans doute été difficile de proposer un cas pratique dans chacune des matières.

Le point positif c’est que l’ouvrage ne s’encombre pas pour l’année 2017 en tout cas des autres méthodologies (commentaire d’arrêt, dissertation, commentaire de texte..)

D’ailleurs l’ouvrage est actualisé au 1er Mai 2017 ce qui est une bonne chose notamment pour l’exercice de note de synthèse proposé dans l’ouvrage avec des documents très récents et un sujet (à découvrir dans l’ouvrage 🙂 ) d’actualité.

Vient ensuite la méthodologie des épreuves d’admission :

  • Le Grand oral :

L’ouvrage présente en large et en travers l’épreuve du grand oral, rappelant également que des questions peuvent vous être posées pour évaluer votre culture juridique mais aussi votre connaissance de la profession d’avocat.

Par exemple :

  1. Qui est Jeanne Chauvin
  2. Qu’appelle-t-on le « dauphin » dans la profession
  3. Combien d’avocats y-a-t-il en France ?

Enfin, l’ouvrage vient rappeler les différents types d’exercices possibles au grand oral :

  • le commentaire de documents
    • le commentaire d’article de presse ou de doctrine
    • le commentaire de dessin (à vrai dire je ne pensais pas ce type d’exercice possible)
    • le commentaire de décision
  •  la  dissertation
  • l’exercice de  plaidoirie

 

  •  L’épreuve d’anglais :

Je trouve le clin d’œil réussi ! Évidemment l’ouvrage ne vous propose pas de réviser vos verbes irréguliers mais propose une petite liste d’ouvrages anglais pour la culture juridique comme pour la pratique.

 

CONCLUSION :

J’espère que ces deux articles publiés sur le blog à propos des ouvrages du #CRFPA2017 vous auront aidé à faire votre choix pour vos révisions. Je souhaitais remercier les éditeurs et les auteurs de ces ouvrages qui ont permis l’écriture de ces deux articles :

  • Les éditions Dalloz
  • Les éditions Lextenso
  • Les éditions LexisNexis
  • Les éditions Enrick.B et plus précisément Enrick Barbillon
  • Les éditions LePetitJuriste
  • Daniel Bert
  • Marion Heusele
  • Pierre Allemand
  • Stéphanie Chrostek

Enfin, n’hésitez pas à commenter sous cet article, à « aimer » l’article et à le partager sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter ).

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Les ouvrages indispensables cet été pour le CRFPA – 2ème partie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s