La réforme de l’examen 2017

Ce blog ne peut débuter sans évoquer la réforme de l’examen national au CRFPA.

De manière générale : Mardi 18 octobre 2016 est sorti l’arrêté du 17 octobre 2016 fixant le programme et les modalités de l’examen d’accès au CRFPA.
Les sujets seront déterminés par une commission.

Pour l’admissibilité, il y aura 4 épreuves :
Note de synthèse (durée 5 heures) coefficient 3
Droit des Obligations (durée 3 heures) coefficient 2 (aucune précision sur le format de l’épreuve au moment où j’écris l’article).
Une épreuve de cas pratique (durée 3 heures) coefficient 2, au choix du candidat
Une épreuve de procédure (civile, pénale ou administrative) sous forme de cas pratique d’une durée 2 heures, coefficient 2. La procédure choisie est obligatoirement en lien avec la matière choisie précédemment.
Pour l’admission, il y aura 2 épreuves:
– Une interrogation en langue anglaise, coefficient 1
– Le grand oral, coefficient 4 avec une durée de 45 min, dont 15 min de présentation et 30 min de discussion.

L’interrogation principale des étudiants qui s’inscrivent à l’examen pour 2017 est de connaître le contenu des 5 épreuves de cas pratique de l’admissibilité.

  • Le droit civil : Biens, Famille, Régimes matrimoniaux, Contrats spéciaux et Sûretés
  • Le droit des affaires : Commerçants et sociétés commerciales, Actes de commerce, Fonds de commerce, Opérations bancaires et financières, Droit des procédures collectives. 

       La réforme ajoute ainsi les procédures collectives. Quant aux « Opérations bancaires et financières », il conviendra comme les années précédentes de réviser les instruments de paiement et de crédit.

  • Le droit social : Droit du travail, droit de la protection sociale, droit social international et européen 
  • Le droit pénal : Droit pénal général, Droit pénal spécial, Régime spécial de l’enfance délinquante (Gros flou en perspective), Droit pénal des affaires, Droit pénal du travail, Droit pénal international et européen.
  • le droit administratif : Droit administratif général et Droit administratif spécial

    Selon l’avis de tous, le « droit administratif spécial » inclus le droit administratif des biens et le droit de la fonction publique.

  • Le droit international et européen: Droit international privé, Droit international public, Droit du commerce international, Droit européen.

Bon clairement, la réforme met l’accent sur la pratique. Même si rien encore n’a été précisé concernant le droit des obligations.

La question revient également du nombre de passages possibles : il reste à 3 et le compteur n’est pas remis à zéro. (une personne l’ayant passé déjà 2 fois, n’aura plus qu’une dernière chance en 2017).

Last Question : Faut-il passer l’examen en 2017 ? J’ai parmi mes amis deux « réactions » possibles

  1. la réforme est trop flou, je décale en 2018 : Certains estiment que la réforme n’est pas encore aboutie (programme, type d’épreuves…) et préfèrent le passer en 2018. Un de mes amis cherche un poste en tant que juriste et se présentera en 2018. Souhaitant faire une prépa, il se voit mal payer 2000€ dans le contexte d’une réforme encore trop peu précise.
  2. Je le passe en 2017 car je veux profiter de l’incertitude de la réforme : Je m’explique : J’ai entendu aussi certains dire que les programmes étant encore flou, il y aurait donc une certaine « tolérance » de la part des examinateurs pour ceux qui le présenteront en 2017 et les IEJ conserveraient un certain poids dans l’organisation. Cette hypothèse est un peu tirée par les cheveux mais il est vrai qu’elle se tient.

 

Que faire en fonction de vos chances ?

  1.  Si c’est votre 1er passage : Tentez-le. En effet, la première fois est souvent un premier entraînement. Très peu d’étudiants l’ont du premier coup. Si vous l’avez, vous aurez de quoi vous la raconter 😉
  2. Si c’est votre 2nd passage : La question se pose avec plus d’insistance. Prenez le temps de la réflexion. Si vous l’avez ratez de peu, tentez-le à nouveau en 2017. Mais si vous ne vous sentez pas prêt, décalez à 2018.
  3. Si c’est votre dernier passage : Clairement le conseil est de reporter à 2018. En effet, la réforme reste trop imprécise pour le tenter pour la dernière fois.

 

Pardon pour la longueur, j’essaye de réduire la prochaine fois. On parlera choix de la prépa

Pour être au courant des derniers articles tout au long de l’année, suivez le blog par courriel (dans la colonne de droite)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s