Gérer l’absence de motivation après les écrits du #CRFPA.

Il y a la déprime hivernale mais il y a également la déprime post-écrits du CRFPA. Oui ça existe et non ça n’est pas un tabou ! Vous cherchiez désespérément la motivation ? Des éléments de réponse se trouvent dans cet article.

La période actuelle est un moment très difficile à gérer du point de vue de la motivation pour les préparationnaires du CRFPA. Une vraie torture psychologique. Mais ce n’est peut être pas le pire (je ne veux pas vous achever)..  (Comme, par exemple, recevoir les documents pour l’inscription à l’Ecole des Avocats , 10 jours avant le Grand Oral^^..).

  • Comment se remettre consciencieusement dans la révision d’un Grand Oral qui s’avère, pour l’instant, qu’une hypothétique échéance ?
  • Comment organiser ses journées sur une si longue période ?
  • Par où commencer tellement le programme s’annonce si vaste ?
  • Comment concilier un M2 et les révisions ?

Une transition difficile

Ces moments sont particulièrement difficiles car on se retrouve quelque peu lâché dans la nature. Habitué à être très encadré durant la prépa estivale, les actualisations pour le Grand Oral et les simulations sont, par la force des choses et ce n’est pas une critique, bien moins nombreuses.

C’est aussi un moment où les fameuses questions existentielles de la vie professionnelle commencent à apparaître. » Je fais quoi si je l’ai pas » figure dans le haut du classement suivi du, non moins connu,  » Ma vie est foutue » .

Evidemment il faut anticiper ces questions.  Que vous souhaitez faire si jamais vous n’avez pas l’examen. Il faut toujours prévoir un plan B. Mais cela ne doit pas venir plomber vos révisions. Au contraire, vous devez pouvoir répondre à ces questions rapidement et sans aucune honte. (je parle essentiellement à ceux qui ont terminé leurs études). Il y a une vie après l’examen d’avocat.

Peut-être est-il temps de regarder les offres de stages, les postes de juristes dans les entreprises, s’inscrire sur un moteur de recherche d’emploi, commencer à s’intéresser à un second Master 2… Je m’y était intéressé (largement) l’année dernière. J’avais même commencé à candidater. Pour vous dire dans quel état de confiance j’étais il y a un an.

Pour l’instant : Réviser pour le plaisir ou pour le plaisir de réviser..

Bon je vous concède que révision-plaisir est l’expression antinomique par excellence. Je n’ai pas trouvé autre chose. A ma décharge, le programme des Libertés Fondamentales, lorsque l’on touche aux différentes libertés, n’est quand même  pas dénué d’intérêt. Il y a matière quand même à réviser des sujets de société enrichissant culturellement parlant.

Alors si vraiment rien ne rentre et que vous vous acharnez sur les sources des libertés publiques depuis maintenant 15 jours, il est temps de passer à autre chose . Le programme du Grand Oral à cette chance d’être assez bien structuré.

Bien que l’arrêté de 2016 ne précise que les 4 grandes thématiques, à savoir :

I. – Culture juridique générale.
II. – Origine et sources des libertés et droits fondamentaux.
III. – Régime juridique des libertés et droits fondamentaux.
IV. – Principales libertés et les principaux droits fondamentaux

Vous pouvez cependant vous reportez à titre indicatif à l’ancien arrêté, de 2003 (qui est toujours disponible sur LégiFrance), qui avait le mérite de détailler notamment le régime juridique et les principales libertés (le point III et le point IV du nouvel arrêté. Vous suivez ? )

Si l’idée d’ouvrir votre fascicule de prépa vous indispose à tel point que des plaques rouges apparaissent sur votre corps aboutissant à une apoplexie d’une rare intensité, préférez, dans un premier temps, un manuel plus concis. Ce sont  souvent des fascicules très détaillés mais qui rebutent lorsque l’on débute ses révisions. Lorsque vous serez plus avancés dans vos révisions, vous retrouverez l’utilité de vos fascicules et vous n’aurez plus de mal à les consulter.

Je pense très sérieusement qu’à ce stade de votre préparation, les bréviaires sont une charge de travail trop lourde et décourageante. En revanche, ils vous seront utiles en fin de révision pour affiner vos recherches.

tumblr_ntrtdpT1XK1qc4uvwo1_r1_500

 

Ficher pour oublier

Certaines personnes ont besoin d’écrire pour retenir et peuvent se sentir très frustrées dans le déroulement de leur révision du grand oral. En effet, ficher 1000 pages de cours relève d’une mission impossible.

Cependant, si vous n’arrivez vraiment pas à réviser autrement, cela peut être intéressant, pour l’instant, de faire des fiches. Au moins vous serez occupé à faire quelque chose et vous verrez votre travail de révision avancer. Car c’est aussi cela qui décourage : cette impression de relire et de ne rien retenir. En écrivant, au moins, vous êtes actif.

En revanche, je ne pense pas que l’on fiche les Libertés Fondamentales comme l’on fiche un cours de droit commun. Faites des fiches par libertés. Cela peut se résumer à lister les décisions, les dispositions importantes en droit interne et en droit externe pour les principales libertés. Cela suffit.

Fichez également les annales de votre IEJ en utilisant différents manuels permettant d’avoir des points de vues différents.

Débuter maintenant pour ne rien regretter

C’est toujours le même problème qui se pose. Enlevez-vous de la tête le ressentiment que vous pouvez avez sur le déroulement de vos épreuves écrites. Vous n’êtes pas lucides sur ce sujet :-). L’année dernière, je faisais une fixation sur un problème de qualification d’un VTAM ! Imaginez un instant quand même dans quel état psychique nous sommes ( je suis le seul à faire une fixette sur un point de détail dans un examen ?)  ! Vu de l’extérieur je pense qu’on est pas loin de l’enfermement psychiatrique.

Tout cela pour dire que plus on s’éloigne de la période des écrits, moins on gagne en lucidité sur son ressenti. D’autres éléments extérieurs rentrent en compte et votre pensée est faussée.

Imaginez la situation suivante : Vous êtes admissibles le 23 Octobre. Je sais par expérience, que par superstition, vous n’avez même pas encore pensé à  cette éventualité.. Peu importe, vous êtes admissibles. Et vous n’avez pas commencé vos révisions du Grand Oral. Imaginez deux secondes votre état le jour des résultats. La panique. La bonne nouvelle se transforme presque en cauchemar. Vous vous imaginez rater les oraux par la bêtise de ne pas avoir réviser comme il le fallait ? C’est une histoire à s’en vouloir toute sa vie..

C’est l’état dans lequel j’était l’année dernière. Vous ne contrôlez plus rien. Les journées vous séparant de l’échéance du Grand Oral deviennent des minutes. Vous travaillez jour et nuit pour rattraper un retard irrattrapable. Vous êtes obligés de faire des choix. Vous faites des impasses sur certains pans du programme…

De vous à moi, les yeux dans les  yeux, on est d’accord pour dire que vous ne souhaitez pour rien au monde cette situation.

Peu importe le résultat le 23 Octobre, vous n’auriez rien à regretter. La pire situation serait de continuer le chemin jusqu’à fin novembre et de se voir recaler à la toute fin du jeu.

La motivation doit être à rechercher dans le fait que vous n’envisagez pas de supporter à nouveau une telle situation en ayant à repasser l’examen l’année prochaine.

  • Imaginez-vous un nouvel été comme celui que vous venez de passer ?
  • Pensez-vous sérieusement retrouver la motivation pour un second passage ?

Bien sûr que si devenir avocat est déjà en soi une source première de motivation, vous retenterez l’examen une seconde fois voire une troisième fois mais c’est au prix de sacrifices encore plus importants. Des sacrifices financiers notamment.

Gérer les simulations du Grand Oral

Vous êtes nombreux à débuter actuellement vos simulations du Grand Oral ou peut-être les débuterez-vous après les résultats d’admissibilités (ce qui est, on ne peut le nier, bien plus logique…) Qu’importe, c’est souvent un peu la panique parce qu’évidemment, on est rarement au point à ce stade des révisions.

On se rassure tout de suite. Lorsque j’avais moi aussi effectué ma simulation dans ma prépa (et nous étions en Novembre, à 15 jours de l’échéance, c’est vous dire le retard que j’avais accumulé..), j’avais à côté de moi mes bréviaires, mon Oberdorff ainsi que le Cabrillac.. Alors évidemment j’ai essayé au maximum de faire l’exercice en condition d’examen (avec uniquement Code et Oberdorff) mais je me suis vite rendu compte que « l’exposé-discussion » tiendrait sur 5 minutes.

J’ai donc rapidement décidé de terminer l’exercice en consultant mon Bréviaire et mon Cabrillac et compléter mon travail des jurisprudences les plus récentes.

Utilité de l’exercice réduite à néant me direz-vous ? Pas si sûr. Il y a quand même une certaine appréhension à  s’exprimer devant un jury et surtout, il y a toute la partie « formelle » de l’examen qu’il faut aussi bien avoir en tête et qui s’apprend par l’entraînement. Enfin, je suis passé sur le grille des 15 minutes de discussion et là, pas de Cabrillac à côté de moi. L’exercice m’a donc été bénéfique.

Je pense qu’il faut voir les simulations comme de très bons exercices pour travailler la forme de l’exposé-discussion. Soignez votre entrée, vos formules de politesses, apprenez à bien introduire votre sujet, faire des pauses lorsque vous vous rendez compte que le jury prend des notes, gérer votre prise de parole lors de la discussion, prendre quelques secondes de réflexions avant de répondre…

Concilier son Master 2 et les révisions du Grand Oral

C’est parfois un vrai problème arrivé à ce stade des révisions. Arriver à concilier le rythme du M2 et les révisions du Grand Oral relève parfois de l’exploit. Il est souvent difficile de s’absenter pour une simulation.

Votre planning de révision doit tenir compte de vos impératifs au titre du M2. Il est inenvisageable de préférer les révisions du Grand Oral au détriment de votre dernière année de faculté. Pour le moment et jusqu’au 23 Octobre, priorité à votre M2. Vous aurez bien le temps de vous organiser. Et puis, généralement, les Directeurs de M2 sont plutôt fiers d’avoir des admissibles dans la promo de l’année. Ils sauront  être conciliants avec vous et vous permettre de ne pas avoir à justifier certaines de vos absences au cours des prochaines semaines…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s