Que faire à un mois de l’examen du #CRFPA : conseils, priorités, préparatifs..

L’échéance ne doit pas vous faire peur. Au contraire. Dans un mois, vous êtes dans le grand bain et c’est une bonne nouvelle ! Vous avez travaillé, vous travaillez encore et toujours et vous allez bientôt en découdre !

Dans cet article, petit tour d’horizon des  derniers conseils à un mois de l’échéance : entraînements, dernières révisions, matériel de travail, documents officiels, collation, chambre d’hôtel, réveil, sommeil, transport…

Première bonne nouvelle : Vous démarrez par l’épreuve de la Note de Synthèse (Oui, c’est une bonne nouvelle !)

Le Lundi 3 Septembre 2018, vous débuterez par l’épreuve qui, à mon sens, est la plus compliquée à gérer en terme de stress, j’ai nommé : l’épreuve de la Note de Synthèse. On ne va pas se cacher, c’est l’épreuve qui fait le plus peur. Par son coefficient et ensuite par sa durée, elle est redoutée de nombreux étudiants.

Ce sentiment de ne pas être prêt pour cette épreuve m’avait aussi poursuivi et ce, même durant le mois d’Août lors de mes révisions estivales. N’étant pas fixé sur ma méthodologie au vu de mes notes très aléatoires durant ma prépa (je pouvais passer d’un 7 à un 11 en une semaine..), j’ai testé de nombreuses méthodologies. Ne pas trouver celle qui pouvait me convenir m’a longtemps frustré. Arrivé en Août, je me suis décidé à déculpabiliser de cela et à accepter que cette méthodologie idéale n’existait sans doute pas. Et en effet, elle n’existe pas tant l’exercice est aléatoire.

Tout cela pour vous dire que débuter par l’épreuve de la note de synthèse, c’est rapidement se débarrasser de ce sentiment d’aléa qui prédomine. Vous passerez rapidement à une épreuve plus rationnelle, à savoir le droit des obligations dès le lendemain. En conclusion, le fait de débuter vos épreuves par la note de synthèse est selon moi une bonne chose.

Une question peut, dès lors, se poser : faut-il essayer de reprendre ou de lister les thèmes d’actualité qui pourraient tomber en note de synthèse ? Sans tomber dans l’extrême, à savoir essayer à tout prix de deviner le sujet de la note de synthèse, il peut être intéressant de vous pencher sur certains sujets d’actualité. Sans non plus vouloir faire un plan. Rappelez-vous que la Note de synthèse ne se réalise qu’en fonction des documents qui vous seront présentés. N’allez surtout pas préjuger de l’orientation de la note. Un thème peut très bien être traité de différentes manières en fonction du choix des documents. Soyez vraiment vigilant là dessus.

Vous pouvez très bien avoir eu un entraînement de note de synthèse sur un sujet que vous trouverez identique de prime abord avec le sujet que vous aurez à traiter le jour de l’examen. Faites attention aux faux-semblants car les documents ne sont peut être pas les mêmes. L’erreur fatale consisterait à reprendre le plan de votre entraînement à l’identique. 

 

Prioriser ses révisions

Ne faites pas d’impasse. Ce serait une grave erreur. Il est temps dès maintenant, à mi-parcours de vos révisions estivales, de reprendre calmement votre planning de révisions et de vous intéresser aux thèmes que vous avez pu mettre (volontairement ?) de côté depuis un petit moment. J’entends par là les procédures civiles d’exécution, le Régime Général des Obligations, la partie sur les titres financiers en droit des affaires.. Essayez de trouver une place plus grande pour ces derniers thèmes..

Vos entraînements doivent également s’enchaîner plus rapidement. Adaptez la méthode du Fordisme pour un gain de productivité ! C’est maintenant presque « à la chaîne » que vous devez vous entraîner. Plus question de relire vos fiches voir pire de les terminer. Vous révisez en vous entraînant et en confrontant vos dernières erreurs ou approximations avec votre cours. Prenez le temps de lire vos corrections et de les retravailler. Si on vous donne un poly de correction de 20 pages c’est pour que vous en reteniez 10.

 

Se coucher tôt et se ménager du temps de repos :

Vous n’apprendrez plus rien entre 23h et 2h du matin la veille de l’examen ! Couchez-vous tôt. Pour cela évitez les écrans et privilégiez la relaxation (vous savez la fameuse respiration abdominale). Évitez également le café, thé et tabac après 16h et le sport après 20h.

Une semaine avant, essayez de reprendre un rythme de vie « normal ».  Ainsi, reprenez vos horaires de sommeil habituels. Impensable de se coucher après 2 heures du matin la dernière semaine avant les épreuves. Comme les plus jeunes, ré-habituez-vous à vous endormir tôt.

Il faut aussi évoquer la nuit blanche. C’est ce qui m’était arrivé avant la première épreuve. J’ai dû m’endormir vers 4h du matin. Dans ce cas là, ne paniquez pas et essayez de provoquer votre sommeil. Surtout, pour ce faire, n’ouvrez pas vos Codes mais lisez une revue (non pas une revue juridique..), un manga, une BD… De toute façon, durant les 4 jours d’épreuves, vous allez tellement être sous pression que vous ne ressentirez que très peu la fatigue. Donc même si vous faites une nuit blanche la veille, cela ne signifie pas que vous serez fatigué durant l’épreuve.

Enfin, mettez plusieurs réveils ou faites vous réveiller par un proche qui s’assurera que vous êtes bien levé !

 

Manger équilibré

Pour le repas de la veille, évitez la viande rouge et privilégiez le riz ou les pommes de terre qui permettent de stocker de l’énergie pour le lendemain.

La première épreuve est à 13h en métropole (ce qui vous évitera la panne de réveil), faites un bon petit-déjeuner assez tôt (vers 7h30-8h). Cela vous permettra de prendre une nouvelle collation vers 11h45- 12h. Si vous composez à La Réunion ou en Guyane (première épreuve à 7h et à 8h), un petit-déjeuner complet comprenant :

  • céréales
  • fruits à volonté (kiwi, banane, pomme)
  • jus d’orange
  • café
  • fromage blanc
  • oeuf
  • jambon blanc

Si vous n’avez pas l’habitude de prendre un petit-déjeuner ou si rien ne passe ce jour là, ne vous forcez pas. De même, vous pouvez également bruncher vers 11h. C’est un bon compromis car vous pourrez manger sucré et salé.

Évitez les aliments gras et ne déjeunez pas trop tard si l’épreuve se déroule l’après-midi. Cela pourrait jouer sur votre digestion. Privilégiez des aliments à index glycémique bas, qui contribueront à maintenir un taux de sucre constant. (Les pâtes que l’on connaît déjà très bien, petit pois, lentilles, pamplemousses…)

N’oubliez pas également les Oméga 3 indispensables pour la mémoire que vous retrouverez dans le saumon, les cerneaux de noix, amendes;.

Pour vos épreuves, vous pouvez emmener des barres de céréales, 1/2 banane, des fruits secs comme les abricots, les figues ou en sachet (les N.A !), une bouteille d’eau (même deux pour les épreuves les plus longues). Si vous avez tendance à être en hypoglycémie et à tourner de l’œil rapidement, prenez avec vous une boisson sucrée.

Pour poursuivre dans les conseils  » bien-être) 😉 : En complément alimentaire, je prenais l’année dernière du Magnésium. (Magné B6 ou Magnésium marin). C’est vraiment pas mal contre le stress. Vous pouvez prendre un comprimé juste avant l’épreuve.

Enfin, en période de canicule, n’oubliez pas de vous hydrater. Pour vous protéger de la chaleur, privilégiez les endroits climatisés. (c’était le point prévention).

Les outils de travail :

Commencer à préparer votre liste en avance, à titre non-exhaustif :

  • 1 valise ou un sac bien solide pour emmener vos Codes
  • Vos Codes. Préférez en emmener plus que pas assez.
  • Des Post-It supplémentaires : Vous devez penser que vous ne vous en sortirez jamais avec ces post-it ;-). Je vous partage une astuce pour mettre en évidence rapidement les Jurisprudences dont vous pourriez avoir besoin le jour J : Procurez-vous une marque de post-it avec une couleur différente de toutes celles que vous avez pu utiliser jusqu’alors. Ce type de post-it sera réservé uniquement aux fins de retrouver plus facilement les arrêts que vous aurez réellement besoin d’utiliser et d’identifier dans vos cas pratiques le jour de l’épreuve.
  • Vos textes LégiFrance (provenant uniquement de sources officielles).
  • Les ouvrages autorisés par les Directeurs d’IEJ si vous en avez besoin (plus pour les administrativistes et les internationalistes )
  • Des fluos (neufs) essentiellement pour la Note de Synthèse
  • Tipp-Ex ou Blanco . Préférez un roller correcteur qui sèchera plus vite et qui sera plus propre sur vos copies  😉
  • Bic ou stylo plume en deux exemplaires. Utilisez les couleurs habituelles : bleu ou noir. N’utilisez pas de rouge. N’oubliez pas les cartouches d’encre et effectuer pour le stylo-plume
  • Crayon à Papier
  • Une règle pour surligner vos titres ou pour faire vos colonnes au brouillon pour l’exercice de NS.
  • Votre convocation (pas nécessaire dans tous les IEJ)
  • Une pièce d’identité / carte étudiant (vérifiez auprès de votre IEJ que le permis de conduire est accepté si vous avez perdu vos papiers d’identités).
  • des boules-quies pour travailler dans le silence (si ces dispositifs sont autorisés dans vos IEJ respectifs)
  • Du papier blanc qui fera office de cale si votre table est bancale (oui oui 1 chance sur 2…)
  • une montre ! (vous la réglerez à l’heure de l’horloge présente sur le lieu de votre épreuve. Il n’est pas rare d’avoir un décalage de quelques minutes si précieuses..).
  • mouchoirs en papier (on a tous en tête le voisin enrhumé qui renifle à longueur de temps…)
  • des comprimés : du paracétamol en cas de mal de tête
  • pour celles et ceux qui ont des cheveux longs : élastiques et barrettes pour éviter d’être gêné par vos cheveux.
  • vos en-cas ( privilégiez ceux qui ne font pas trop de bruits donc évitez les chips !)
  • De l’eau
  • Vos lunettes !
  • Votre sac !

Avant de démarrer l’épreuve, vérifiez que vous avez tout ce dont vous avez besoin. Vous pouvez dès maintenant remplir la case « identité » de votre copie. Ce sera une bonne chose de faites et une minute en plus à la fin de votre épreuve (LA minute précieuse qui nous manque tous pour terminer l’épreuve ou pour caser un dernier document dans sa note de synthèse).

Vérifiez également que vous n’avez rien d’inséré dans vos codes par inadvertance. Cela serait dommage d’être soupçonné de fraude alors qu’on n’y est pour rien !

Si votre chaise grince, que votre table bouge trop n’hésitez pas à avertir immédiatement le correcteur pour changer de place. Vous avez le droit aux mêmes conditions de travail que les autres.

 

Les transports :

 

Cela peut vous sembler loin, mais la rentrée scolaire 2018 débute le Lundi 3 Septembre… Et, comme vous le savez, vous débutez votre première épreuve le… Lundi 3 Septembre à 13h. Autant vous dire, que ce lundi sera un jour chargé sur les routes de France dans le sens des retours (point Bison Futé) et dans les grandes agglomérations ! A ce titre, prévoyez des temps de trajet rallongé si vous venez en voiture dans votre centre d’examen. Ne vous faites pas surprendre dans les bouchons. Si vous composez dans un centre d’examen à l’extérieur de votre ville, renseignez-vous sur le parcours et l’entrée.. Aussi, ne vous laissez pas surprendre par une manifestation extérieure.

Si vous ne connaissez pas très bien le trajet, repérez votre lieu d’examen et essayez de vous y rendre quelques jours avant. Si vous n’êtes vraiment pas doué en voiture même avec un GPS, demandez à vous faire accompagner par une personne de votre choix : un très bon ami ou vos parents. Cela vous permettra d’être détendu dans la voiture et d’éviter une faute d’inattention.

Si vous prenez les transports en commun, renseignez-vous sur les grèves, les arrêts supprimés, les correspondances, le temps d’attente.

Les parisiens connaissent ça mais soyez extrêmement prudents avec le RER, le transilien ou le métro et prévoyez les temps d’attente maximum. Il y a souvent des grèves à la rentrée. Ayez en tête un plan de secours, quelqu’un qui peut venir vous chercher n’importe où et des itinéraires alternatifs.

Faites attention au Taxi, chauffeurs Uber ou Lyft. C’est vraiment aléatoire mais vous pouvez tomber sur un chauffeur novice (ce n’est pas forcément de sa faute évidemment) qui ne connaît pas très bien le trajet et qui pourrait rallonger la distance. Cela vous énerverait et vous n’arriveriez pas dans de bonnes conditions. Rappelez vous aussi que les chauffeurs Uber ne peuvent pas prendre les voies de BUS (en théorie^^).

Essayez d’être dans votre centre d’examen au moins 15 minutes avant votre convocation (qui elle-même a lieu souvent 30 minutes avant l’heure de l’examen). N’arrivez pas non plus trop tôt, vous pourriez stresser encore plus à l’écoute de certains qui n’hésiteront pas à se venter de leurs exploits estivale.

A ce sujet, rassurez-vous : ce sont rarement ceux qui parlent le plus de leurs révisions qui sont le plus prêt. Ils en parlent pour se persuader qu’ils sont prêts justement. Dans ce cas, restez distants et concentré ! Certains tenterons quelques minutes avant le début de l’épreuve de vous expliquer des raisonnements alambiqué qui peuvent vite vous stresser.

Si cela ne suffit pas et vous énerve au plus haut point, isolez-vous ou écoutez de la musique !

 

La chambre d’hôtel

Si vous habitez vraiment loin de votre centre d’examen, la chambre d’hôtel peut être un bon compromis. Les Ibis, Mercure proposent des chambres à petit prix. Le côté positif, vous serez au calme, moins stressé car juste en face de votre centre d’examen. Vous aurez même le petit-déjeuner compris le lendemain matin donc rien à faire !

 

Réviser à J-1 ou le Jour J

Difficile de vous interdire d’ouvrir vos cours ou de relire vos fiches. Il est tentant pour se « rassurer » de consulter une dernière fois les mémos que vous vous serez constitué. Si vous avez fait des fiches des grands arrêts en droit des obligations ou de l’actualité jurisprudentielle, vous pouvez évidemment les revoir une dernière fois le matin même. Le recours à la mémoire immédiate a parfois des résultats surprenant ! Ne vous en privez pas. Il nous est tous déjà arrivé avant un examen, de réviser une dernière fois une fiche et de tomber sur le thème de la fiche.

***

Est-ce que je vous ai déjà remercié de votre présence et de votre bienveillance sur ce blog ? 

Publicités

3 réflexions sur “Que faire à un mois de l’examen du #CRFPA : conseils, priorités, préparatifs..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s